• La Couturette

    Page

    Page Facebook →   ♥

    Estaminet La Couturette 


    D'Escrebieux en Pévèle

    L'estaminet La Couturette vient d'ouvrir ses portes : il devrait redynamiser le centre du village

    Publié le 14/09/2011 à 05h11

    Yves Lefebvre, maire, est un homme heureux.


    Il le montre, il le dit : « Il y a deux ans sur cette place, il n'y avait plus rien. Maintenant il y a un gîte rural, une boulangerie, un coiffeur, une épicerie et aujourd'hui un estaminet ». Il l'a répété, vendredi soir, lors de son discours inaugural de La Couturette (nom du nouvel estaminet).

    Effectivement, sur ce qui avant n'était qu'une ruine rachetée par la commune il y a une dizaine d'années, s'élève aujourd'hui une coquette petite brasserie café restaurant. Il a fallu tout l'acharnement, toute la patience de l'édile pour qu'il arrive à concrétiser son projet, à savoir faire revivre le centre du bourg. Un pari fou, une audace et au final une réalisation remarquable comme l'a précisé Jean-Luc Detavernier, président de la communauté Espace en Pévèle.

    Le chantier a débuté en février 2010 pour se terminer en août 2011. Douze jeunes en réinsertion-formation, sous la conduite de Gilles Hemery et Jean-Luc Strager, moniteurs, y ont travaillé dans le cadre d'INTERREG IV. Bien peu d'autres intervenants sont passés pour compléter le travail, sinon des artisans spécialisés. INTERREG IV France-Wallonie-Vlaanderen vise entre autres à favoriser le développement économique par une approche transfrontalière des problèmes. On agit donc dans une perspective européenne. Le programme d'INTERREG IV s'adresse aux acteurs publics et parapublics, universités, organismes de développement économiques, structures associatives etc. Pour être éligibles, les projets doivent impérativement fédérer des acteurs qui interviennent de part et d'autre de la frontière comme ce fut le cas ici avec la collaboration de la Mission pour l'emploi et du SIRFAG Georges Ladavid, responsable de Tremplin 2000 indique à ce sujet qu'« avec des jeunes qui ont travaillé dans le Douaisis, le Tournaisis, qui ont participé à de nombreux échanges et visites, des jeunes sans qualification au départ, on a réalisé un grand projet, un travail extraordinaire en équipe et qui les met tous en valeur ».

    Naturellement, ce ne fut pas simple pour d'élaborer ce dossier à tiroirs où furent impliqués l'État, l'Europe, la commune, la Communauté de communes, etc.

    Mais le résultat est là et au centre de Saméon, La Couturette offre à ses clients un snack, un bar, un restaurant avec cuisine régionale et une salle de séminaire.

    À Mme et M. Mullier, tenanciers de La Couturette, d'en faire un lieu qui puisse attirer du monde en toute convivialité. Un des atouts est que cet estaminet se situe sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle et favorise aussi le développement du tourisme transfrontalier. •

    La Voix du Nord